Mann hält depressiven Partner im Arm

Partenaire déprimé : conseils pour votre relation

Votre partenaire se sent épuisé et débordé, il a du mal à se lever le matin et sa joie de vivre a été remplacée par un vide intérieur. De tels sentiments peuvent être un signe de dépression, une maladie que vous devriez prendre au sérieux. Découvrez comment gérer un partenaire déprimé, quelles mesures vous pouvez prendre et quand il est préférable pour votre propre santé mentale de lâcher prise.

Table des matières:

Dépression : bref portrait et symptômes de la maladie mentale

La dépression est une maladie mentale grave qui touche environ 5 % de la population allemande1. Les épisodes dépressifs peuvent survenir à tout âge. Alors que le pic de la maladie se situe généralement entre 30 et 40 ans, des études récentes suggèrent que de nombreux patients développent une dépression avant la trentaine. Les femmes sont touchées environ deux fois plus souvent que les hommes et la maladie est diagnostiquée par un psychologue ou un psychiatre. Au lieu d’être permanente, la dépression a tendance à se manifester par phases. Il se peut donc que les personnes atteintes se portent très bien pendant plusieurs mois avant qu’un nouvel épisode dépressif ne commence – la durée et la gravité d’un tel épisode dépendent de divers facteurs. La thérapie et les médicaments apportent une amélioration, les substances addictives comme l’alcool peuvent intensifier les phases dépressives.

Symptômes typiques qui indiquent un partenaire souffrant de dépression

Il existe différents symptômes qui indiquent la dépression – dans le système de classification international ICD-102 ceux-ci sont répertoriés. Les principaux symptômes sont :

  • humeurs dépressivesà ne pas confondre avec le deuil
  • Perte de joie et d’intérêtscela devient particulièrement clair dans les activités que la personne concernée avait l’habitude d’apprécier
  • apathiecela peut s’exprimer dans tous les domaines comme le travail et le ménage, mais aussi en se levant le matin
  Une vie heureuse - c'est ainsi que vous trouvez la satisfaction intérieure

D’autres symptômes tels que des difficultés de concentration, une baisse de l’estime de soi, des sentiments de culpabilité, des idées pessimistes sur l’avenir, des pensées suicidaires, des troubles du sommeil et une diminution de l’appétit peuvent également survenir. Chez environ 70 à 80 % des patients, la dépression s’accompagne également de troubles anxieux. La gravité de la dépression est classée en fonction du nombre des symptômes ci-dessus qu’une personne présente.

Relation avec un partenaire dépressif : ça peut marcher ?

Vivre avec un partenaire dépressif peut être très stressant. Il n’est pas rare qu’une relation soit remise en question à cause de la dépression, et les crises relationnelles ne sont pas rares dans la vie des personnes touchées et de leurs familles. Mais en plus des grands défis pour les deux parties, la dépression peut aussi être stabilisatrice si elle est abordée et surmontée ensemble. Pour que cela réussisse, la devise des proches est de sympathiser, mais pas de souffrir. Si vous vivez avec un partenaire déprimé, vous devriez quand même profiter de votre vie et ne pas vous laisser entraîner dans une dépression émotionnelle. De cette façon, vous êtes assez fort pour soutenir et comprendre votre partenaire souffrant de dépression.

« La forme sous laquelle une relation avec un partenaire dépressif est possible dépend principalement de la gravité de la maladie. Dans les phases aiguës d’un épisode dépressif sévère, la convivialité n’est guère possible. D’un autre côté, quelqu’un qui est bien adapté aux médicaments ou qui n’a qu’une humeur dépressive aiguë est capable de mener une relation épanouissante. »

Lisa Fischbach, psychologue et responsable de la recherche chez ElitePartner

La bonne façon de gérer un partenaire déprimé

Une fois le diagnostic de dépression posé, vous pouvez épauler votre partenaire, le soutenir et le prendre au sérieux. Ce n’est pas votre travail de guérir votre partenaire, c’est votre responsabilité. Vous devriez toujours en être conscient. Les conseils suivants vous aideront à gérer votre partenaire déprimé :

  • Prenez la maladie de votre partenaire au sérieux.
  • Soutien lors d’épisodes dépressifs sévères avec de petites tâches, telles que l’organisation de rendez-vous chez le médecin.
  • Encouragez votre partenaire à respecter ses rendez-vous et à prendre régulièrement ses médicaments.
  • Continuez à suggérer des activités ensemble, mais ne soyez pas déçu si votre partenaire n’a pas la force de les faire avec vous en ce moment.
  • Abstenez-vous de donner des conseils bien intentionnés et ne vous glissez pas dans le rôle du thérapeute non professionnel – c’est la tâche d’un thérapeute ou d’un psychologue professionnel.
  • Connaissez-vous le sentiment « Je ne peux plus être là pour mon partenaire déprimé » ? Ensuite, cherchez vous-même un soutien, par exemple dans un centre de conseil pour les proches de personnes déprimées. Parce que ce n’est que si vous prenez soin de votre propre santé que vous pouvez soutenir en toute confiance votre partenaire bien-aimé.
  Noël seul - 10 conseils pour les célibataires

Lisa Fischbach donne également le conseil suivant : « La dépression est une maladie et les symptômes qui l’accompagnent tels que la dépression, le retrait et le manque de dynamisme ne sont pas malveillants ou l’expression d’un manque de sentiments, mais des manifestations du trouble. En tant que partenaire, vous devez toujours en être conscient et ne pas interpréter ces sentiments personnellement ou comme dirigés contre vous-même. En plus d’une coopération stable et fiable, il est utile pour gérer avec succès le partenaire déprimé de ne pas mettre le partenaire sous pression en termes de communication et d’expression des sentiments et d’assurer des activités et des contenus de relation communs.

Quand est-il préférable de mettre fin à la relation ?

La dépression d’un partenaire peut avoir un effet profond sur la relation, vous devez donc faire très attention à vous-même. Parce que si l’accompagnement du partenaire dépressif est trop sacrificiel ou s’il devient émotionnellement dépendant de vous, il peut arriver qu’à un moment donné vous n’ayez plus de force vous-même ou que vous glissiez dans des phases de dépression – alors vous devriez lâcher prise votre partenaire pour le bien de votre propre santé. En raison de l’humeur changée du partenaire dépressif et de sa joie de vivre réduite, vous pouvez également prendre conscience qu’il est de moins en moins la personne dont vous êtes tombé amoureux. Donc, si vous constatez que vous n’avez plus de sentiments pour votre partenaire à cause de sa dépression, c’est aussi un signe que la relation est terminée. Si la personne concernée fait preuve d’agressivité envers vous en tant que partenaire en raison de sa dépression, tirez le déclencheur à temps pour vous protéger.

  Choses romantiques à faire - idées de premier rendez-vous

Conclusion : avec de la patience et une aide appropriée, la dépression peut être guérie

La dépression est une maladie mentale grave qui pose de grands défis non seulement aux personnes touchées elles-mêmes, mais aussi à leur famille et à leurs amis. Avec la bonne thérapie et, si nécessaire, des médicaments, il y a de nos jours de très bonnes chances de guérison pour les personnes déprimées. Si vous vivez avec un partenaire dépressif, vous devez avant tout prendre sa maladie au sérieux, être patient et accompagner votre proche dans la recherche d’une aide adaptée. En même temps, assurez-vous de préserver votre propre joie de vivre et de protéger votre santé mentale. De cette façon, il peut être possible de surmonter l’obstacle ensemble et de sortir plus fort en couple de la maladie.

Partagez votre amour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *